Je me souviens. Oui, #jemesouviens

1.

Je me souviens d’un matin de septembre 1979, où j’ai dû lâcher la main de ma mère dans la cour de l’école. Je marcherais seul désormais dans la nuit.

2.

Je me souviens d’un après-midi de 2008 où je suis retourné à la même école. Assis sur les escaliers, j’étais toujours aussi seul dans la vie.

3.

Je me souviens que la première nuit de l’année 1997, un inconnu m’a dit des choses gentilles.  Un court instant, je me suis senti un peu moins seul et j’ai souri.

4.

Je me souviens que chez l’ambassadeur, lors des réceptions, on servait des Ferrero Rocher. Et qu’ici on dit yummy.

5.

Je me souviens que la nuit je priais. Que la nuit, j’avais souvent peur, des ombres, des bruits et de n’importe qui.

6.

Je me souviens d’un chien dont l’estomac s’est retourné en pleine nuit. Elle s’appelait « Belle » et ma valise était déjà faite.

7.

Je me souviens de Jacques Martin le dimanche chez mamy. C’était juste après la messe et ma toilette dans une bassine.

8.

Je me souviens de l’odeur des frites dans la friteuse. Et du plat blanc dans lequel elles attendaient leur seconde cuisson.

9.

Je me souviens qu’elle avait parfois le dos tourné. Alors je mangeais des frites à la première cuisson et j’étais heureux.

10.

Je me souviens de « Mademoiselle chante le blues », de « Blue suede shoes ». Et aussi de  « Bonjour, bonjour, le café au lait à la chicorée ».

11.

Je me souviens d’un avion glissant sur une piste de Washington DC. J’avais 16 ans et ma famille d’accueil m’appelait « Ceddy ».

12.

Je me souviens qu’en 1986 Sandra a chanté « J’aime la vie ». Et que sur la Grand Place, les Diables étaient des héros.

13.

Je me souviens de la première fois où j’ai voté. J’avais 18 ans, j’étais fier et elle s’appelait Antoinette S.

14.

Je me souviens de la première fois où j’ai embrassé un garçon. J’avais 10 ans, c’était dans un jardin et il s’appelait C.

15.

Je me souviens de la première fois où j’ai embrassé une fille. J’avais 14 ans, c’était dans une fête foraine et elle s’appelait F.

16.

Je me souviens que je voulais la carte « Boom boom ». Et que souvent, juste après, Richard Gotainer chantait « Quality Street, Quality Street ».

17.

Je me souviens que j’avais peur des morts. On m’a laissé jouer avec mes Playmobil, bobonne s’est envolée et je n’ai plus rien dit.

18.

Je me souviens qu’à table je n’avais pas toujours le droit à parole. J’écoutais les grands, j’écrivais des chansons dans ma tête et je n’ai plus rien dit.

19.

Je me souviens de Nono, le petit robot, l’ami d’Ulysse. Et aussi du Petit Prince des Collines.

20.

Je me souviens de la première fois où j’ai pleuré devant la télévision. Il s’appelait Rémi et j’étais je crois son meilleur ami.

21.

Je me souviens du costume de Rémi et qu’en anglais on disait Nobody’s Boy. Et j’ai toujours aimé les orphelins après lui.

22.

Je me souviens du matin où j’ai pris un avion avec un chien en cage vers les Etats-Unis. Depuis, mes nuits sont agitées.

23.

Je me souviens que j’ai retrouvé mon chien dans la cage à l’aéroport seize heures plus tard. Depuis, elle a perdu la vue.

24.

Je me souviens de Mademoiselle Monique à la petite école.  Même dans la cour, je ne parlais déjà qu’à moi-même.

25.

Je me souviens des kilomètres de Nutella couchés sur le pain blanc. Et du pain blanc que ma mère livrait dans le village avec une camionnette blanche.

26.

Je me souviens d’une prof de piano qui était très méchante. Elle frappait sur mes doigts et sentait le pain rassis.

27.

Je me souviens d’un professeur d’anglais qui était très aimable. Un jour, elle s’est mariée en Amérique.

28.

Je me souviens d’un professeur d’allemand qui était très sévère. Et que Vincent imitait si bien.

29.

Je me souviens du curé au collège et du cercueil dans la chapelle. On lui avait inventé une double vie.

30.

Je me souviens qu’il ne faut pas d’accent grave au mot « a priori ». Mais j’ai dû oublier qui me l’a appris.

31.

Je me souviens de la dernière fois où j’ai promis l’impossible. C’était au premier étage, à une dame qui dormait déjà et pour toujours.

32.

Je me souviens du petit-fils de Maguy, qui  s’appelait Jérémy. Dans la télévision il me parlait et moi je n’attends toujours que lui.

33.

Je me souviens de tout, comme lui. « De l’innocence suivie par l’enfer. Je me souviens de tout. »

(…) à suivre? (…)

#jemesouviens
San Diego, 23 novembre 2014.
«Je me souviens», Georges Perec.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *